Idriss

Niamey

"J’ai hâte de permettre à d’autres jeunes, ici et en Afrique, de déployer tous leurs talents."

Dans notre maison au Niger, j’ai toujours vu défiler un cortège de jeunes gens venus étudier à Niamey. Mes parents aimaient les recevoir. Ils voulaient les aider à s’accomplir. Tout est parti de là. Je me suis installé à Toulouse en 2014 pour intégrer l’INSA, après 4 années d’école de télécommunication au Maroc et un stage dans les télécoms à Brest (un vrai choc thermique !). La rencontre avec Article 1 s’est faite naturellement. Je voulais m’engager.

Mon mentor est devenu mon futur manager chez Capgemini. Depuis, je multiplie les initiatives en faveur de l’éducation. Je préside l’Association des Nigériens de Toulouse. L’une de nos actions phares : envoyer 3 000 livres en Afrique. En 2016, j’ai développé Karatou-Post bac pour guider les jeunes Africains dans leur orientation. L’application a reçu un prix d’innovation au Niger. Elle est primée et reconnue parmi les 40 meilleures innovations dans l’éducation en Afrique par l’Union africaine. En 2018, après avoir supervisé la première Journée mondiale de l’égalité des chances à Toulouse, la municipalité m’a nommé président de la Commission pour l’éducation, les associations et la culture, au sein du conseil consultatif Toulouse Diversités. Ma femme est aussi férue d’innovation numérique et engagée que moi. Ensemble, nous avons créé ILAN Technology and Services, au Niger. Le projet vise à accompagner les institutions africaines dans leurs actions pour la formation. Nous nous sommes fixés comme objectif de relever le challenge de la transformation en Afrique.