Nassima

Fumel

"Réussir, c'est réussir pour soi et ceux qui croient en nous. Ma famille, en premier lieu."

Je suis originaire de Fumel, dans le Lot-et-Garonne. Je suis la dernière fille d’une famille de 4 enfants. Nous avons 18 ans de différence avec mon frère aîné. J’ai grandi comme une enfant unique, choyée par l’amour des miens. Jusqu’au lycée, tout s’est passé à merveille. J’étais très bonne élève, les profs m’aidaient beaucoup. Après ma mention très bien au bac ES, J’ai échoué au concours de Sciences-Po, cela m’a beaucoup déçue. C’était mon premier échec. Quand je suis entrée en prépa à Bordeaux, j’ai découvert la dureté. Je me suis retrouvée seule dans un milieu dont je ne possédais pas les codes. Au début je n’avais pas de bonnes notes. Mais avec la conviction que quand on veut on peut, je me suis acharnée et j’ai obtenu de bons résultats.

Malheureusement, en fin d’année, contre toute attente, mes profs ont décidé que je ne pouvais pas poursuivre. Cela a été une période très difficile. J’ai essuyé d’autres échecs, mais je me suis mise à travailler encore plus. Aujourd’hui, je suis en master 2 de Droit de la coopération économique et des affaires internationales dans la faculté que je désire. Je suis à Hanoï jusqu’en juin 2020. Je suis reconnaissante à la vie. Mon père me dit toujours : « Tu travailles pour toi. » Définir ce qu’est la réussite m’émeut. Je veux aussi réussir pour ma famillle. Je veux les rendre fiers. Un jour, un prof m’a dit que j’avais un désir de vengeance sociale. Non. De justice sociale. J’ai l’ambition de vouloir donner le meilleur. D’aucuns me disent que je suis utopiste. Moi, je réponds optimiste.